Ouverture de la cantine à Bekopaka (le 7 novembre 2022)

Les enfants mangent dans leur classe, avec leur professeur

Lundi 7 novembre, soeur Angèle nous envoie des photos d’élèves qui prennent leur premier repas en classe ! Ce qu’elle souhaitait depuis longtemps se réalise : une cantine pour les 175 enfants de  l’école Notre Dame de Fatima à Bekopaka. « En fait nous dit-elle, ces derniers temps il y a eu des inscriptions, ils sont 182 à ce jour, et il y en aura encore d’autres jusqu’à la fin décembre ! »

Nirina et Françoise préparent le repas à l’ombre d’une bâche. Le puits est au fond

Au début, les cuisinières Nirina et Françoise ont fait la cuisine dehors en plein soleil car il n’y avait pas d’abri, mais depuis, Angèle  a fait mettre une bâche pour qu’elles soient à l’ombre, en attendant de construire un local.

Lors de la réunion avec les parents samedi, Angèle s’est mise d’accord avec eux pour qu’après le repas,  les enfants rentrent chez eux se rafraichir par une douche avant de reprendre les cours à 14h30. Mais ceux qui ne rentrent pas chez eux  jouent dans la cour, à l’ombre des arbres. Pour se laver les mains, il y a un seau d’eau dans chaque classe. Pour boire, chaque enfant a sa bouteille qu’il remplit quand elle est vide.

Les petits sont heureux de manger avec leurs compagnons

Il a fallu trois jours à Angèle pour mettre au point, avec les cuisinières et les professeurs,  une bonne organisation pour la distribution des repas aux enfants :

  • les 37 petits de la maternelle, qui ont entre 2ans et demi et 5 ans, sont servis à 11h dans leur classe.
  • puis les enfants de primaire viennent dans la cour avec leur assiette pour être servis par Angèle, Françoise et Nirina.

Angèle et les cuisinières servent les enfants à tour de rôle

« On essaie de faire vite et bien, nous dit Angèle !! Quand les enfants sont servis, ils retournent dans leur classe pour manger avec leur professeur. Le premier jour, beaucoup n’ont pas aimé la spiruline car c’est nouveau pour eux, surtout les petits, mais ils l’ont mangée, à part quelques enfants à qui on n’en donne plus« .

soeur Angèle

Il y a du riz à tous les repas, avec un accompagnement qui varie en fonction de ce qu’Angèle trouve au marché voisin (haricots, fèves, courgettes, patates douces, tomates, papaye, pistaches, arachides, pâtes, viande hachée, etc…). « Je suis bien chargée au retour, mais je trouve toujours quelqu’un pour m’aider à porter !

Comme il n’y a pas de réfrigérateur, on mange ce qu’on achète au jour le jour. C’est frais et c’est bon pour la santé ! Les enfants aiment ce qu’on leur fait, ils mangent bien. Même ceux qui pourraient rentrer chez eux car leurs parents ont les moyens de les nourrir, préfèrent venir manger à la cantine avec les copains.

La cour de l’école. Au fond, des classes

En ce moment les bananes sont chères, je n’en achète pas, ou peut-être seulement une fois par semaine, je verrai plus tard. Mais c’est la saison des mangues et il y en a beaucoup cette année. Les enfants en profitent, ils les cueillent sur les arbres et les mangent.

« La cantine se passe bien, conclut Angèle, tout le monde est content ! Nous vous remercions. »

Lien Permanent pour cet article : https://www.quebracho.fr/wordpress/?p=2926