«

»

Oct 05 2019

Imprimer ce Article

Comment Antonia aide les autres mères ?

Antonia, la maman de Yesica, et Rosario dans le centre d’Alto Trujillo

Antonia est maman de 8 enfants, dont  Yesica et Armando anciens de nos centres. Suite à la visite de Rosario alors qu’elle était à son travail, elle est venue au centre pour lui parler. Rosario nous raconte :

« Antonia, la maman de Yesica est venue. Cela nous a fait plaisir de la voir, nous lui avons parlé. Elle nous a dit qu’elle remerciait beaucoup l’association pour l’aide qu’elle avait apportée à Armando et Yesica.

Elle m’a raconté que quand elle habitait dans la sierra, elle a su aider de nombreuses femmes qui avaient des difficultés à accoucher, et encore maintenant (ça fait 10 ans que la famille habite dans la zone d’invasion d’Alto Trujillo), elle le fait quand on le lui demande.

Il y a peu de temps, elle était dans le centre de santé de la région, et elle entendait le médecin gronder une patiente qui ne pouvait pas accoucher de son bébé, et la pauvre femme se tordait de douleur. Le médecin disait à l’infirmière que la femme avait besoin d’une césarienne, alors Antonia a dit à l’infirmière qu’elle pouvait faire en sorte que le bébé soit dans la bonne position pour pouvoir naître. La patiente disait que c’est ce qu’elle voulait, alors, avec l’infirmière, ils l’ont transportée sur un matelas, et Antonia a procédé par petites touches et par massages du ventre pour sentir la position du bébé. Ainsi, avec ses mains douces et prudentes, elle est arrivée à « accommoder » le ventre jusqu’à ce que le bébé soit dans une bonne position, que la patiente ne se sente plus mal et accouche en peu de temps de son bébé.

L’infirmière, très contente, a transporté la maman dans la salle d’accouchement pour que le médecin termine le travail. Celui-ci a remercié Antonia pour son aide, il lui a demandé si elle pourrait venir aider le centre de santé, mais sans aucun salaire, car ils n’ont pas d’argent pour cela. Elle n’a pas accepté, elle dit que beaucoup de mères de famille la connaissent et l’appellent en cas de besoin, moyennant une « participation libre ».

Au milieu des parents qui ont assisté au soutien scolaire de leur enfant, Antonia est avec Yesica en tee-shirt jaune, à gauche de Gloria (juin 2016)

Elle est très causante, elle m’a dit que quand on ferait une autre pollada il fallait l’appeler pour qu’elle nous aide. Elle est partie avec un grand merci à l’association pour toute l’aide reçue par ses enfants. »

Dans cette zone d’extrême pauvreté, c’est une chance de connaître cette femme qui, malgré une vie très dure de travail avec son mari pour élever leurs enfants, trouve le temps d’aider d’autres femmes à accoucher, avec une compétence et une douceur que médecin et infirmière lui reconnaissent.

Nous sommes heureux d’avoir pu l’aider en accueillant ses enfants, Armando et Yesica, qui sont bien partis pour réaliser leur projet d’avenir.

Lien Permanent pour cet article : http://www.quebracho.fr/wordpress/?p=2030