«

»

Mai 29 2018

Imprimer ce Article

La « pollada » des mères de famille (mai 2018)

délicieuse « pollada »

« Avec les mamans de nos enfants, nous nous sommes mis d’accord pour réaliser une « pollada », nous écrit Rosario, ceci afin d’acheter pour chaque centre une armoire où mettre le matériel de soutien scolaire. Les mères de famille ont accepté cette activité avec enthousiasme. Chacune collaborera avec 3 tickets de 10 soles, qu’elle vendra à des parents ou voisins. »

Mais qu’est-ce qu’une « pollada » ? C’est une « activité » que l’on fait dans les zones très pauvres de nos centres, pour faire face à une dépense exceptionnelle (santé ou autre). La famille concernée cuisine des plats et invite les voisins à venir les acheter, afin que le bénéfice permette plus ou moins de couvrir la dépense. C’est une façon digne et courageuse de faire appel à la solidarité du quartier.

Quand l’activité consiste à cuisiner des parts de poulets (pollo), on l’appelle une « pollada ». Ainsi Gloria, qui a des talents de cuisinière, a fait souvent une pollada pour contribuer aux frais de santé d’Arturo.

Aliana, Rosario et Eugenia préparent le poulet.

Lors des réunions de parents de nos centres, une pollada a donc été décidée, avec la collaboration de toutes les mères, pour financer une armoire pour stocker le matériel de soutien scolaire.

Aliana met à macérer les parts de poulet

A El Porvenir, la pollada s’est déroulée le vendredi 11 et samedi 12 mai, et elle a eu beaucoup de succès : 112 assiettes furent préparées et vendues ! Rosario raconte:

« Ce fut un gros travail, surtout la préparation, le vendredi. Avec Eugenia et Aliana, nous avons lavé les poulets (déjà coupés en 4 parts).

Nous les avons mis à macérer toute la nuit avec des condiments (ail, piment rouge, poivre, cumin, vinaigre, assaisonnement et moutarde).

Nelly et Aliana surveillent la cuisson

Le samedi très tôt (5h) Aliana et Nelly ont égoutté et mis à frire le poulet dans deux grandes bassines posées sur des briques et chauffées au bois.

Avec Eugenia et David, nous avons préparé les légumes pour la salade (carottes, betteraves et pommes de terre).

A part, nous avons fait une sauce à base d’ail et d’herbes aromatiques, très prisée par les péruviens, et nous en avons mis un sachet dans chaque assiette, ainsi qu’un sachet de jus de citron..

quelques-unes des 112 assiettes  à distribuer

Isabel et Elena nous ont aidés à préparer les 112 assiettes, puis à les emballer dans des sacs, de sorte que tout était prêt quand les autres mères sont venues les chercher.

Finalement, nous étions si heureux du résultat que nous ne sentions pas la fatigue !

les mamans viennent chercher les parts de pollada

Nous avons dégusté ensemble notre part, que nous avions payée. Elle était exquise, et je pense que l’argent que nous avons gagné couvrira une grande partie du coût d’une armoire destinée au soutien scolaire.

Mais j’attends le résultat de la pollada d’Alto Trujillo (programmée le 9 juin) pour faire l’achat des deux armoires, en marchandant les prix. » (courriel du 22 mai)

Voilà une bonne recette à réaliser !

Lien Permanent pour cet article : http://www.quebracho.fr/wordpress/?p=1733