«

»

Mar 16 2013

Imprimer ce Article

Comment le soutien scolaire a-t-il vu le jour début 2013 ?

Une des mères d’enfants du centre d’Alto Trujillo, Gloria, a fait des études supérieures de professeur, mais elle a dû renoncer à exercer son métier quand son fils Arturo est né gravement handicapé, afin de s’occuper de lui. Ainsi l’idée a germé de lui demander de faire de l’aide scolaire aux enfants du centre , moyennant une rétribution, ce qu’elle a accepté avec joie. Pour elle c’est un moyen de réaliser sa vocation.

alt_truj_parents_janv_13_136A la rentrée des centres, les parents ont été réunis pour leur présenter le soutien scolaire. Tous se sont engagés à y envoyer régulièrement leurs enfants.

Ceux-ci ont été répartis en 3 groupes (petits, moyens et grands). Les classes de soutien ont lieu dans notre centre, de 15 à 17 heures.alt_truj_13_02_01_138_moyens

Le vendredi 1er février a eu lieu la première classe, avec le groupe des moyens. Deux jours après nous en avions des photos ! On voit les enfants très intéressés, ils lèvent le doigt pour aller au tableau qui a été installé au mur.

alt_truj_13_02_08_moyensLes enfants se sont vite habitués. « Gloria est très claire dans ses explications, nous dit Rosario, elle se fait bien comprendre, les enfants veulent tous participer. Nous observons chez les enfants de nombreuses lacunes. Le nombre élevé d’élèves à l’école (35 à 40 enfants par classe) fait que les professeurs s’occupent des meilleurs élèves et ils proposent aux élèves en difficulté des cours de « récupération » payants, que nos familles n’ont pas les moyens de payer.  » (21 février)

Rosario nous a envoyé la liste des enfants par niveau, avec leur âge, leur assiduité et l’appréciation de Gloria. On voit ainsi que plus de 2/3 des enfants sont dans les petits niveaux, la plupart ont un retard d’un an ou deux et beaucoup sont en difficulté.

Bien sûr tout n’est pas facile ! Il faut rappeler à l’ordre les enfants les plus turbulents, et certains parents ont vite oublié leur engagement d’envoyer leurs enfants. Mais d’ores et déjà, pour tous ceux qui assistent régulièrement, des progrès sont constatés.alt_truj_318_mars_grands

Le 12 mars, Rosario nous dit : « Tout se passe très bien, à tel point que nous dépassons parfois l’heure de sortie !! »

Le 16 mars, une pluie diluvienne tombe toute la journée (la deuxième en un mois). Le toit se met à fuir, on installe des bassines par terre… et la classe se déroule comme d’habitude, dans une ambiance studieuse, avec le groupe des grands !

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.quebracho.fr/wordpress/?p=100