«

Oct 08 2021

Imprimer ce Article

Parole à nos jeunes (septembre 2021)

Ils ont entre 15 et 21 ans, et nous les connaissons bien, car ils ont fréquenté nos centres durant leur enfance. Rosario leur a parlé au téléphone, et elle nous fait partager leurs difficultés et leurs espoirs.

Edward en 2016, il a 14 ans

EDUARD (19 ans) a été accueilli dans notre centre jusqu’à l’âge de 16 ans. Sa mère, Idelsa, de santé précaire, n’a pas de quoi nourrir correctement ses 5 enfants qui ont profité de notre centre ou y sont encore. Nos sacs de vivres sont une grande aide pour eux.

Après ses études secondaires, Eduard est entré dans un Institut Supérieur de Décoration d’Intérieur, mais il a dû le quitter alors qu’il était en 3ème cycle. Il pense reprendre ses études quand la pandémie sera terminée. En attendant, il travaille dans une entreprise agro-industrielle de Viru et essaie d’économiser.

DANIEL, son frère, a 16 ans, il est en 4ème année de secondaire. En 2022, quand il aura terminé ses études secondaires, il pense postuler à la Police Nationale. S’il n’y est pas reçu, il se présentera à l’Armée pour y étudier un des métiers qu’ils offrent, tous frais payés. Il penche pour le métier de coiffeur, avec l’idée qu’à la fin, il puisse ouvrir son propre salon de coiffure.

YESICA, 15 ans, se réjouit quand elle reconnait la voix de Rosario au téléphone. Elle dit qu’elle garde de beaux souvenirs des jours qu’elle a passés dans le centre, avec ses amis. Elle remercie toujours pour l’aide que l’Association Quebracho leur a apportée à elle et à son frère Armando. Elle est en 3ème année de secondaire, et a beaucoup de mal avec les cours virtuels, alors Armando l’aide un peu. Lui a renoncé à démarrer des études supérieures en 2020 à cause de la pandémie, et il travaille pour gagner de quoi vivre et économiser pour pouvoir postuler à l’Université Nationale de Trujillo dès que ce sera possible. Quant à Yesica, elle aimerait être policière car dans sa zone, il faut beaucoup de surveillance policière. Elle aime cette profession depuis qu’elle est toute petite.

Jocelyn et son fils Edu, en 2017

JOCELYN (21 ans) est la jeune maman qu’on a accueillie dans notre centre avec son bébé. Elle y est restée jusqu’en 2018. En 2019, elle s’est inscrite à une académie pré-universitaire en vue d’étudier les langues (idiomes), mais elle a tout arrêté en 2020, car, avec un seul téléphone pour toute la famille, il était impossible pour elle de suivre ses cours virtuels. Depuis août 2020, elle travaille dans une entreprise agro-industrielle, elle est heureuse de pouvoir ainsi aider sa famille. Elle aurait aimé étudier la gastronomie, mais pour cela, il faut beaucoup d’argent, alors après la pandémie, elle pense étudier l’Hôtellerie et le Tourisme, et les langues, il y a des Instituts supérieurs pour ces études. Son fils Edu a 6 ans, il n’est toujours pas inscrit à l’État Civil, et donc ne peut pas être admis à l’école. Alors sa mère et sa grand-mère lui apprennent à lire et à écrire.

Arturo à la distribution de vivres du 28 août 2021

ARTURO a 16 ans, il termine ses études secondaires cette année. Pour aider sa mère, il surveille ses jeunes soeurs et c’est lui qui va chercher le sac de vivres lors des distributions. Il dit qu’il a du mal à supporter sa vie confinée et à suivre ses cours virtuels, heureusement sa mère l’aide. Plus tard, il aimerait travailler dans la MECATRONIQUE (robotique, technologie numérique, machines, etc). Il espère que la situation s’améliore pour tous, afin de vivre sans la crainte de la contagion et de poursuivre ses études. Il envoie aux amis de Quebracho des embrassades et ses souhaits de bonne santé.

SHIRLEY a 19 ans, depuis toute petite elle aime les danses traditionnelles et gagne tous les concours. Après ses études secondaires, en 2019, elle est entrée dans un Centre Supérieur d’Art Dramatique, qu’elle a dû interrompre avec la pandémie car elle ne pouvait plus le payer. Elle a décidé de travailler dans l’entreprise de Viru et ainsi aider sa famille. Elle a trouvé que ce travail dans les champs, que sa grand-mère faisait depuis des années pour élever ses 3 petits-enfants, était vraiment dur. Dès qu’elle le pourra, elle voudrait étudier dans un centre d’esthétique pour apprendre la coiffure et avoir sa propre boutique dans sa maison. Elle a un fiancé qui étudie à l’Université Nationale de Trujillo pour devenir ingénieur. Elle remercie Quebracho, elle dit qu’elle se sentait dans la cantine comme dans une grande famille, avec tous ses compagnons.

Dayana en 2010, elle a 5 ans

DAYANA, sa soeur, a 16 ans, elle aura terminé ses études secondaires à la fin de l’année. Elle a eu des difficultés avec les cours virtuels car il y avait un seul téléphone pour la famille, et Saul, son jeune frère, avait aussi ses cours. Mais avec l’argent que Shirley gagnait, elles ont pu acheter un autre téléphone et depuis, elle suit très bien les cours. Elle a le projet de postuler à l’Université Nationale de Trujillo pour devenir professeure de maternelle et de primaire, comme sa mère décédée peu après la naissance de Saul. Pour cela, son oncle Italo a dit qu’il l’aiderait financièrement jusqu’à ce qu’elle ait son diplôme de professeure. Avec Shirley et Saul, elle nous envoie ses salutations et ses remerciements pour tout ce qu’elle a reçu dans le centre (nourriture, soutien scolaire) de 4 à 13 ans, et pour les sacs de vivres qui sont une grande aide tous les mois.

 

Comme on le voit, nos jeunes restent courageux et motivés malgré le coup d’arrêt provoqué par la pandémie. Les plus jeunes essaient de terminer leurs études secondaires, avec des cours virtuels souvent difficiles à comprendre. Les autres ont abandonné leur projet d’études supérieures pour aller travailler et aider leur famille. Mais ils gardent tous l’espoir de retrouver une vie normale et d’acquérir un métier.

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.quebracho.fr/wordpress/?p=2530