«

»

Juin 16 2020

Imprimer ce Article

Les enfants de l’Altiplano et l’école virtuelle (juin 2020)

les enfants et leurs parents marchent jusqu’à la montagne où parvient le signal radio

Nous avons vu combien il est difficile pour les enfants de nos centres de suivre l’école virtuelle. Il y a au Pérou des enfants encore plus défavorisés.

Ainsi, Rosario nous a envoyé une vidéo sur des enfants de l’Altiplano* confrontés à l’enseignement virtuel.

les petits élèves écoutent leur cours avec leur radio portable

Ils habitent dans un village éloigné, Kantati Ururi, de la région de Puno (non loin du lac Titicaca). Dès le début de la quarantaine, le 16 mars, leur école a été fermée et ils ont été invités comme tous les enfants du Pérou à suivre l’école virtuelle. Or la zone ne bénéficie pas d’Internet. Comment faire ?

Certaines zones de l’Altiplano* reçoivent les ondes radio. Aussi, chaque matin les enfants de Kantati Ururi marchent avec leurs parents durant 2 à 3 heures jusqu’à une montagne où ils peuvent capter leur cours sur une radio portable.

 Chaque jour, ils doivent faire 15 km aller-retour pour suivre leur scolarité !

Sur cette vidéo, nous suivons le périple émouvant de ces enfants et admirons le courage et la détermination de leurs parents.

Un père explique  « Comme certains enfants ne marchent pas vite, on doit partir très tôt (vers 7h30 ou 8h) pour ne pas rater leur cours qui est à heure fixe. »

Une mère déplore : « il n’y a pas de moyen d’apprentissage pour nos enfants, pas d’Internet et pas de téléphone. Rien !!  »

au retour, les enfants sont fatigués

« Ces populations des Andes, nous dit Rosario, sont les plus oubliées du gouvernement, à tous les niveaux, santé, éducation, lieu de vie, infrastructures, c’est à dire qu’ils manquent de l’essentiel, et ceux qui souffrent le plus, ce sont les enfants »

Au Pérou, on entre actuellement dans l’hiver, qui est rude sur les hauteurs de l’Altiplano*. Ayons une pensée pour ces gamins qui vont continuer à partir tôt le matin, dans le froid, même quand la quarantaine sera terminée (théoriquement fin juin), car les écoles, elles, ne rouvriront pas tant que l’épidémie sera là, par décision du président Vizcarra.

*L’Altiplano désigne des plateaux d’altitude dans la Cordillère des Andes, entre 3000 et 4000m

Lien Permanent pour cet article : http://www.quebracho.fr/wordpress/?p=2304