«

»

Nov 10 2019

Imprimer ce Article

Il y a 35 ans : les débuts de Quebracho au Pérou

notre 1er centre nutritionnel, avec Rosario à droite et Aurora à gauche en 1984

En mai 1984, il y a 35 ans, le premier centre nutritionnel de Quebracho voit le jour dans le pueblo de Miguel Crau, à 5 km du centre historique de Trujillo, avec 8 enfants qui passent rapidement à 11. Rosario en prend la responsabilité, aidée par Aurora, une jeune péruvienne qu’elle a recrutée et formée à la cuisine et à l’hygiène.

C’est par l’intermédiaire d’une association française, Para Ellos, qui venait de démarrer un centre nutritionnel dirigé par Consuelo, dans la périphérie de Trujillo, que nous avons été mis en relation avec les soeurs de Consuelo. Tout d’abord Evia, la plus jeune, a accepté d’élaborer un projet de centre nutritionnel pour l’association Quebracho nouvellement créée.

habitat sommaire dans une zone d’invasion (1997)

Puis Rosario a mis ses compétences d’assistante sociale dans l’élaboration, avec Evia, d’un rapport très complet sur les conditions de vie et d’alimentation au Pérou, et plus particulièrement dans la  périphérie des villes côtières, où s’installent des familles venues de la sierra dans l’espoir de trouver du travail et une vie meilleure.

zone d’invasion (1997)

Ils sont appelés « envahisseurs » car ils s’installent de manière illégale sur des terrains communaux désertiques qui deviennent des « zones d’invasion ». Ils y construisent leur « ranch » sommaire, avec des poteaux de bambous, des bâches et des branchages. Au fil du temps, des murs de briques sèches remplacent les bâches, et les services d’eau et d’électricité (payants) sont mis en place par la municipalité. Dans ces ensembles, la malnutrition est très élevée, et le niveau social, intellectuel et culturel est très bas.

Evia ayant dû quitter Trujillo à cause de son travail, c’est Rosario qui prend la responsabilité du démarrage de notre centre.

le repas des enfants dans le centre d’El Porvenir en 2007

Au début, trois repas sont servis aux enfants chaque jour : un petit déjeuner le matin, un déjeuner le midi et une collation à 17h, mais bientôt, la collation est supprimée pour limiter les trajets des enfants, certains venant de loin.

En septembre 85, nous avons 18 adhérents. Quebracho adhère au Mouvement International d’Aide à l’Enfance (MIAE) qui regroupe déjà 12 associations nutritionnelles. Ce contact avec d’autres associations permet de partager nos expériences et, par l’intermédiaire de voyageurs, d’avoir des témoignages et des photos sur la vie des centres.

Nous envoyons chaque mois à Rosario une somme d’argent fixe en dollars pour qu’elle puisse nourrir les enfants. Nos frais de fonctionnement sont limités au strict minimum, et Rosario nous envoie régulièrement ses feuilles de comptes.

Notre centre d’El Porvenir en 2010

Après 2 déménagements et un vol dans le centre en mars 87, la décision est prise avec les mères de famille et avec l’aide de la municipalité, de construire à El Porvenir un local spécifique avec eau courante et toilettes. Les conditions d’hygiène sont maintenant acceptables. Nous avons alors 30 enfants et 18 adhérents.

Le samedi, Rosario tient des réunions avec les mamans pour les aider à mieux assumer leur rôle d’éducatrices. Mais elle se heurte à la passivité des parents qui refusent de s’investir dans le fonctionnement du centre.

En 1988 une ancienne du centre âgée de 14 ans vient aider les enfants à faire leurs devoirs et le nouveau local sert aussi à un petit jardin d’enfants de 3 à 5 ans dont la plupart bénéficient du centre.

En novembre 1989, les enfants sont au nombre de 48 et l’association a 24 adhérents.

Ainsi a démarré notre action au Pérou…

Durant les années qui ont suivi, bien des évènements se sont produits, le bulletin des 25 ans de Quebracho relate les plus importants jusqu’en 2010, et à partir de 2009, ils sont relatés dans la rubrique « les événements importants » du présent site.

Aujourd’hui, les zones d’envahisseurs continuent de s’étendre à mesure que les pauvres gens arrivent de la sierra dans un flot continu, et pour les enfants de ces familles, il n’y a toujours pas de prestations sociales ni de cantine dans les écoles publiques pour pallier l’indigence des repas familiaux.

Dans nos centres d’El Porvenir et d’Alto Trujillo, une centaine de ces enfants sont accueillis et reçoivent deux bons repas par jour. Rosario en est l’infatigable responsable depuis 35 ans ! En plus de la nourriture, les écoliers de primaire bénéficient depuis 2013 d’un soutien scolaire par deux professeures. L’association a une centaine d’adhérents et des sympathisants. Avec leur aide, elle participe depuis 10 ans au Marché de Noël Solidaire de Meudon…

En créant l’association nous voulions une action tournée vers l’avenir ! 35 ans que l’aventure continue, quel chemin parcouru ! Nous avons tenu notre promesse, grâce à l’engagement sans faille de notre responsable et à celui de nos adhérents, donateurs et responsables. Que tous en soient remerciés chaleureusement !

Carlita, de notre centre, devant sa « maison » en 2012

 

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.quebracho.fr/wordpress/?p=2088